Stages à l’extérieur du Québec

Politique de la faculté sur les stages hors Québec

La faculté accepte que les résidents, à partir de la troisième année pour les spécialités et de la deuxième pour la médecine familiale incluant les formations complémentaires, puissent effectuer jusqu’à trois mois de stage hors Québec

La demande doit parvenir au vice-doyen 90 jours avant le début du stage hors Québec.

Le stage en milieu non agréé hors Québec, doit préalablement avoir été approuvé par le directeur du programme et le vice-doyen aux études médicales postdoctorales de la faculté et il doit répondre aux critères suivants avec documents écrits requis :

  1. Le stage doit avoir une durée minimale d’une période et débuter à des dates officielles de début et de fin de période tel que prévu au calendrier des études médicales postdoctorales :
  2. Le nom et les coordonnées du superviseur clairement désigné pour le stage;
  3. Les objectifs de la formation sont précis et détaillés;
  4. Les motifs à l’appui de la demande doivent être précisés :
  • milieu peu ou pas disponible au Québec
  • sert à acquérir une compétence élective

La demande doit illustrer en quoi le stage demandé par le résident permet à celui-ci d’acquérir des compétences qui ne peuvent pas ou difficilement être acquises dans un milieu de stage au Québec[1];

Le système d’évaluation en cours de formation est bien défini et l’évaluation du résident repose sur les objectifs de formation du stage optionnel.

Le vice-décanat aux études médicales postdoctorales devra faire parvenir le « Formulaire de demande de stage en milieu non agréé au Québec ou hors Québec » à la Direction des études médicales du Collège des médecins du Québec au moins 60 jours avant le début du stage.

 

Important : Assurance responsabilité

Le résident devra s’assurer d’une couverture d’assurance appropriée. Le résident doit consulter le site Internet de la Fédération des médecins résidents du Québec, à l’adresse : www.fmrq.qc.ca pour de l’information supplémentaire concernant les assurances responsabilités.

Assurance maladie :

  1. Le résident est responsable d’obtenir une assurance maladie avant son départ pour un stage hors Québec.

Une copie de l’assurance responsabilité et de l’assurance maladie doivent être transmise au bureau des études médicales postdoctorales.

 

Stage aux États-Unis

Les résidents qui vont effectuer un stage clinique et traiter des patients aux États-Unis doivent avoir obtenu un visa J1, c’est-à-dire un permis de travail valide aux États-Unis, auprès des autorités compétentes. Il est absolument déconseillé aux résidents de participer à un tel stage avec un visa de touriste. Les résidents qui participent à un tel stage en l’absence d’un tel permis de travail pourraient se voir par la suite refuser toute entrée aux États-Unis pendant plusieurs années.

Il est important de noter que l’Educational Commission for Foreign Medical Graduates (ECFMG) ne délivre plus de visas J1 pour des stages de courte durée (moins d’une année). Par ailleurs, les résidents qui sont parrainés par l’ECFMG pour leur visa J1 et qui voudraient retourner aux États-Unis dans le futur pour y effectuer un fellowship doivent savoir qu’il pourrait être possible qu’ils soient tenus, selon la Loi américaine sur l’immigration et la nationalité (Immigration and Nationality Act), de rester au Canada, à la suite de leur stage de courte durée, pendant une période deux années consécutives complètes avant de pouvoir obtenir un nouveau visa J1 pour revenir aux États-Unis.

Il est recommandé aux résidents de communiquer avec l’ambassade américaine à Ottawa pour s’assurer d’être en conformité avec les lois américaines de l’immigration avant leur départ en stage.

 

[1]    Les motifs qui ont trait à un éventuel recrutement souhaité par le résident dans le milieu de stage visé par la demande ne sont pas considérés suffisants pour appuyer la demande.