Stages en milieu non agréé

Politique

Un stage peut être effectué dans un milieu non agréé au Québec et être reconnu par le Collège des médecins du Québec (CMQ) aux conditions suivantes:

  1. La durée totale des stages en milieux non agréés que peut effectuer un résident pendant l’ensemble de sa formation ne peut excéder un total d’un mois pour les résidents en médecine de famille et de trois mois pour les résidents des autres spécialités, que ces stages s’effectuent au Québec ou à l’extérieur du Québec.
  2. Un stage en milieu non agréé peut être reconnu par le CMQ seulement si la moitié ou plus du programme de résidence a été accompli avec satisfaction[1] .
  3.  Dans le cas d’un stage à l’extérieur du Québec, d’autres règles s’appliquent.

Étapes à suivre

  1. Le résident consulte son directeur de programme qui détermine si le stage peut être fait.
  2. Le directeur de programme remplit le formulaire de demande de stage en milieu non agréé du CMQ et le signe. Il le transmet au vice-doyen aux études médicales postdoctorales, accompagné des objectifs du stage.
  3. Le vice-doyen aux études médicales postdoctorales et le CMQ doivent approuver et autoriser le stage avant que celui-ci ne puisse s’effectuer.
  4. Dans le cas d’un stage à l’extérieur du Québec, d’autres règles s’appliquent (voir politique facultaire sur les stages effectués hors du Québec)
  5. Dans tous les cas, la demande doit être adressée dans un délai de 90 jours avant la tenue du stage.

 

 

[1]     Pour un programme de deux ans en médecine de famille, en aucun cas un stage ne pourra être fait durant les six premiers mois de formation. Durant la deuxième portion de la première année, un stage sera possible dans la mesure où le résident a effectué au préalable trois mois de stage dans une unité de médecine de famille (UMF). Pour les programmes de tronc commun en pédiatrie et en médecine interne, un stage pourrait être reconnu après 18 mois de formation.