Gérontopsychiatrie

Directrice du programme : Gabrielle Crépeau-Gendron
Directrice de la division  : Marie-Andrée Bruneau
Directeur du département : François Lespérance
Secrétaire du programme : Sonia Bellefleur
Contacter la personne-ressource

Description du programme

L’Université de Montréal offre désormais le premier programme de surspécialité en gérontopsychiatrie au Québec, et le premier francophone en Amérique du Nord. Reconnue depuis 2009 par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, « la gérontopsychiatrie est une surspécialité de la psychiatrie qui s’intéresse à l’évaluation, au diagnostic et au traitement des troubles mentaux complexes qui se manifestent chez les aînés. La gérontopsychiatrie est axée sur la prestation de soins à des patients aux besoins multiples, à une période où l’on observe conjointement de nombreux problèmes complexes de santé physique et mentale. La gérontopsychiatrie organise la prestation des soins psychiatriques aux aînés en collaboration avec des équipes multidisciplinaires et dans des lieux adaptés aux besoins de cette population âgée. La gérontopsychiatrie est engagée dans la défense des intérêts, l’élaboration de politiques en matière de santé, dans l’optimisation et la planification des services pour les personnes âgées souffrant de troubles mentaux. Elle offre le soutien aux aidants, aux professionnels de la santé et aux établissements qui prodiguent les soins à cette clientèle. » Pour connaître les objectifs de la formation en gérontopsychiatrie, veuillez consulter ce document.

Site Web du département / programme

Le programme de surspécialité en gérontopsychiatrie est d’une durée totale de deux ans et s’adresse aux résidents 5 ou aux finissants du programme d’études spécialisées en psychiatrie. Le certificat de spécialiste en psychiatrie est en effet prérequis à celui de surspécialité. Jusqu’à 13 périodes de stages de formation surspécialisée peuvent être créditées par le comité de programme après examen du dossier du candidat, si les stages sont jugés conformes et ont été effectués dans la résidence 4 ou 5. Le tableau suivant décrit les stages obligatoires et optionnels; la séquence présentée peut varier.

Structure

Durée : 2 ans

Tableau des stages

Année Stages obligatoires Périodes
1 Gérontopsychiatrie clinique

Minimum de 2 périodes : patients hospitalisés (interne), 2 périodes de soins ambulatoires, et 2 périodes de soins dans la communauté (visites à domicile et en hébergement)

13
2 Consultation-liaison en gérontopsychiatrie 2
Clinique de troubles du mouvement 1
Neuro-imagerie anatomique et fonctionnelle 1
Clinique de cognition 1
Gériatrie 1
Érudition

  • Recherche
  • Enseignement/pédagogie
  • Gestion/programmation
4

(jusqu’à 7 si combinés à un stage optionnel)

Stages à option (voir la liste ci-dessous) 3

Stages à option

Choix entre les stages suivants :

  • Réadaptation intensive en gérontopsychiatrie
  • Soins partagés/Soins en collaboration en gérontopsychiatrie
  • Soins palliatifs
  • Psychothérapie de la personne âgée
  • Neuropsychiatrie gériatrique
  • Neurovasculaire
  • Clinique du sommeil
  • Soins médicaux en gérontopsychiatrie
  • Neurologie en gérontopsychiatrie
  • Clinique de troubles du mouvement (neurologie)
  • Clinique de cognition
  • Érudition :
    • Recherche en gérontopsychiatrie
    • Enseignement/pédagogie en gérontopsychiatrie
    • Gestion/programmation en gérontopsychiatrie

Centres de formation

  • Centre universitaire de l’Université de Montréal (CHUM)
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR)
  • Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal (HSC) – pavillon Albert-Prévost (PAP)
  • Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM)
  • Institut universitaire en santé mentale de Montréal (IUSMM)

Méthodes d’évaluation

  • Fiche formelle d’évaluation
  • OPA (Occasions propices à l’apprentissage)
  • Examens oraux de type STACER (dans les 6 derniers mois de la surspécialité)
  • Évaluation ECOS (dans les 6 derniers mois de la surspécialité)
  • Évaluation du projet d’érudition
  • Portfolio

Enseignement

Programme d’enseignement formel :

  • Cours réseau obligatoire de surspécialité (90 minutes, cyclique aux 3 semaines, dans la dernière année de la surspécialité)
  • Séminaire d’éthique et d’aspects médicolégaux en gérontopsychiatrie (3 heures, mensuel, participation au moins à un comité d’éthique clinique et au moins à un comité d’éthique à la recherche lors de la dernière année de surspécialité)
  • Journal-Club Réseau en gérontopsychiatrie (1 heure, mensuel)
  • Cours obligatoire de sismothérapie et neuromodulation en gérontopsychiatrie (lors du stage obligatoire de gérontopsychiatrie clinique)
  • Tous les milieux de stage offrent régulièrement des activités pédagogiques telles que des séminaires de cas complexes, de psychiatrie médicale, de recherche, d’éducation médicale, d’entrevue miroir, de psychiatrie psychodynamique, de premier entretien dans la perspective éventuelle de psychothérapie, des formations médicales continues et des Journal-Club.

Admission

Dépôt d’un dossier de demande d’admission à la mi-septembre durant l’année du R5 ou du R4, s’il est prévu de créditer des stages du R5 pour le programme de surspécialité.

Le dossier doit être constitué de :

  • Lettre de motivation
  • Curriculum vitae à jour
  • Deux lettres de recommandation provenant de médecins œuvrant auprès d’une clientèle gériatrique (gérontopsychiatre, psychiatre, gériatre, neurologue, médecin de famille)
  • Évaluations de stage du programme de résidence en psychiatrie

Étude du dossier :

Le dossier sera étudié lors de la réunion du sous-comité d’admission du programme de décembre. Des entrevues pourront être requises. Des recommandations seront envoyées au vice-décanat aux études médicales postdoctorales quant à l’acceptation ou le refus de la candidature. Une lettre sera ensuite envoyée au candidat.

Nombre d’entrées annuellement : 2 à 3

Programme

Nombre de résidents : 2 par année de surspécialité
Nombre de professeurs : 44

Recherche

Des représentants de la recherche sont disponibles au comité de programme pour agir à titre de mentor d’un résident désireux de s’orienter vers une pratique de recherche clinique :

  • Dre Marie-Andrée Bruneau, MD, M. Sc
  • Dre Isabelle Paquette, MD, M. Sc
  • Dr Richard Boyer, Ph. D
  • Ovidiu Lungu, Ph. D

Il est fortement recommandé aux résidents choisissant d’effectuer une formation approfondie en recherche d’effectuer leurs 3 périodes d’érudition ainsi que 4 périodes optionnelles de stage à temps plein en recherche au début de la surspécialité et de compléter ensuite leur projet et la formation à temps partiel. Les résidents seront libérés une journée par semaine pendant 6 périodes pour compléter leur formation.