Maladies infectieuses chez l’enfant

Directeur du programme : Julie Autmizguine
Directeur du département : Jean-Yves Frappier
Secrétaire du programme : Yafa Amara
Contacter la personne-ressource

Description du programme

Le programme de formation en maladies infectieuses chez l’enfant vise à offrir tous les outils nécessaires au futur spécialiste en infectiologie pédiatrique. D’une durée de deux ans, ce programme s’adresse aux résidents ayant accompli trois années de pédiatrie générale dans un programme de formation canadien agréé par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada ou aux moniteurs cliniques ayant reçu leur diplôme de pédiatre dans leur pays d’origine.

Nos résidents doivent acquérir les connaissances nécessaires pour diagnostiquer, suivre et traiter le vaste éventail de maladies liées aux agents infectieux chez l’enfant. Mais ils devront aussi comprendre et adopter les attitudes requises par le travail de consultant (respect du médecin traitant, capacité d’exprimer clairement son opinion et de la partager avec les collègues, enseignement), auxquelles beaucoup d’importance est accordée. Le résident devra assimiler de solides connaissances en microbiologie clinique de façon à pouvoir utiliser judicieusement les ressources de laboratoire, interpréter adéquatement les résultats et établir un lien efficace entre le laboratoire et la clinique.

Le programme en maladies infectieuses chez l’enfant de l’Université de Montréal se distingue par une exposition clinique vaste et diversifiée : un accès à des consultations auprès des malades de tous les départements et services (chirurgie, obstétrique, pédiatrie générale, pédiatrie spécialisée, soins intensifs pédiatriques et néonataux), une formation de pointe en infectiologie de l’enfant traité par immunosuppresseurs (primaire et secondaire), greffé d’organe et de moelle osseuse, ou encore infecté par le VIH. De plus, l’étude, dans notre service, de la composante mère-enfant dans les maladies infectieuses permet aux résidents d’acquérir une expertise en matière d’infections congénitales.

Le résident sera responsable d’un ou de plusieurs projets de recherche en sciences cliniques. Ces projets devraient mener à la présentation d’abrégés à des congrès d’infectiologie et à la publication d’articles.

Site Web du département / programme

Structure

Durée : 2 ans

Tableau des stages

Stage consultation hémato-oncologie, soins intensifs, greffe 5 périodes
Stage consultation générale 5 périodes
Stage maladies infectieuses ambulatoires 1 période
Stage maladies infectieuses chez l’adulte 2 périodes
Stage en microbiologie : laboratoire de bactériologie 2 périodes
Stage en microbiologie : mycologie, mycobactéries 1 période
Stage en microbiologie : laboratoire de virologie (biologie moléculaire, sérologie) 2 périodes
Stage en microbiologie : prévention des infections 1 période
Stage en microbiologie : parasitologie 1 période
Stage à option (recherche, médecine tropicale, unité d’hospitalisation, santé publique, immunologie pédiatrique, dermatologie pédiatrique, consultation) 6 périodes
Total 26 périodes
de 4 semaines

Stages à option        

Stage de recherche (maximum autorisé par le Collège royal : 4 périodes)
Centre de médecine tropicale (Hôpital général de Montréal)
Unité d’hospitalisation en maladies infectieuses (CHU Sainte-Justine)
Stage en santé publique
Stage en immunologie pédiatrique (CHU Sainte-Justine)
Stage en dermatologie pédiatrique

Centres de formation

  • CHU Sainte-Justine
  • Hôpital Notre-Dame du CHUM
  • Hôpital général de Montréal (Centre des maladies tropicales)
  • Hôpital de Montréal pour enfants
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont
  • Direction de santé publique
  • Laboratoire de santé publique

Méthodes d’évaluation

  • Fiche d’évaluation formelle  de l’Université
  • Examen écrit annuel
  • Examen au miroir semestriel
  • Rétroaction
  • Participation aux activités en dehors des stages
  • Occasions propices à l’apprentissage (OPA)

Enseignement

Programme d’enseignement formel :

  • cours MCB (microbiologie) de trois heures par semaine,
  • cours MAI (maladies infectieuses) de une heure et demie toutes les deux semaines.

Admission

Pondération

  • Étude du dossier (75 %) : notes au préclinique, évaluations de l’externat, recherche et publications, activités en dehors du programme, lettres de recommandation, lettre de motivation.
  • Entrevue (25 %).

Nombre d’entrées annuellement : de 0 à 3 selon le nombre de postes attribués par le ministère de la Santé et des Services sociaux

Programme

Nombre de résidents : 3
Nombre de professeurs : 13

Nombres de fellows et types de fellowships

Nombre de fellows : 3

Fellowships :

  • Programme courant en maladies infectieuses chez l’enfant suivant les normes du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, d’une durée de deux ans.
  • Programme de recherche en maladies infectieuses chez l’enfant, habituellement l’année qui suit les deux ans du programme courant.
  • Programme d’un an de perfectionnement en maladies infectieuses chez l’enfant ne menant pas à un certificat du Collège royal.

Recherche

Au total, un maximum de quatre périodes de stage sont allouées à la recherche.

Dès le début de la formation, le résident ou fellow est rencontré pour déterminer les activités de recherche. Deux projets seront réalisés au cours de la formation de deux ans : un projet de plus grande envergure nécessitant l’élaboration d’un protocole et un projet bref consistant généralement en une revue des dossiers.

Soutien pédagogique

  • Un professeur responsable : le Dr Philippe Ovetchkine.
  • Plusieurs autres professeurs peuvent aider à la supervision.
  • Une réunion mensuelle de recherche avec possibilité de présenter les travaux en cours aux professeurs et résidents du programme.
  • Le Dr Hugo Soudeyns, diplômé en microbiologie, est chercheur à temps complet au Centre maternel et infantile sur le sida (CMIS).

Soutien informatique

  • Ordinateurs et logiciels de statistique.
  • Des cours de biostatistique et des séances de formation à l’utilisation des logiciels sont offerts par l’Unité de recherche clinique appliquée (URCA) du CHU Sainte-Justine.
  • Présence d’un consultant en biostatistique à l’URCA.

Soutien du personnel

  • Des infirmiers et infirmières du service peuvent aider aux revues de dossier.
  • Présence d’une assistante de recherche à temps complet et d’une à temps partiel et d’une infirmière de recherche à temps partiel.
  • L’équipe en matière de VIH est constituée de l’Unité hospitalière de recherche, d’enseignement et de soins sur le sida et du CMIS, auxquels est rattachée une infirmière de recherche à temps complet; une vaste étude de cohorte avec banque de donnée a été entreprise.
  • Soutien financier.
  • Fonds du Service des maladies infectieuses pour aider à la présentation de travaux dans des congrès.
  • Une aide financière pour mener à bien une partie de ses travaux peut être obtenue.