Médecine d’urgence pédiatrique

Directeur du programme : Marisol Sanchez
Directeur du département : Jean-Yves Frappier
Secrétaire du programme : Julie Korzeniewski
Contacter la personne-ressource

Description du programme

La médecine d’urgence pédiatrique est la discipline de la médecine qui s’intéresse à la prestation de soins de courte durée hautement spécialisés aux enfants de tous les âges et à tous les stades de développement. Ces stages incluent le triage, la stabilisation, le diagnostic, le traitement et le suivi approprié.

Les spécialistes de la médecine d’urgence pédiatrique offrent des soins centrés sur le patient et la famille avec compassion et respect pour la personne et la famille. Ils donnent des soins de courte durée et des consultations dans un établissement qui fait partie d’un système médical d’urgence pour les enfants. Ils se consacrent à l’avancement de la discipline au moyen de l’enseignement aux échelons prédoctoral et postdoctoral et de la formation continue des médecins et des autres professionnels de la santé. Les spécialistes de la médecine d’urgence pédiatrique s’engagent à faire progresser leur discipline par la recherche primaire et multidisciplinaire.

Au terme de la formation, on attend du résident qu’il soit un spécialiste compétent en médecine d’urgence pédiatrique, capable d’assumer le rôle de consultant dans la spécialité.

Le résident doit acquérir une connaissance pratique de la base théorique de la spécialité, notamment de ses fondements dans les sciences médicales fondamentales et la recherche. Seuls les candidats titulaires du certificat du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada en pédiatrie ou en médecine d’urgence sont admissibles au certificat de compétence spéciale en médecine d’urgence pédiatrique.

Les résidents doivent posséder les connaissances, les habiletés et les attitudes requises pour prodiguer des soins et des services efficaces centrés sur le patient à une population diversifiée. Dans tous les aspects de la pratique spécialisée, le diplômé doit être en mesure de réfléchir sur les questions entourant le sexe, l’âge, la culture, l’ethnicité et l’éthique.

Site Web du département / programme

Structure

Durée : 2 ans

Tableau des stages

Année Stage Périodes
4 Urgence pédiatrique (médicale et chirurgicale) 5 au minimum (12 périodes sur 2 ans)
Recherche 2
Stage optionnel (suggéré : soins intensifs pédiatriques) 1
Anesthésie 1
Vacances 1
Toxicologie 1
Orthopédie 1
5 Médecine d’urgence – milieu adulte 1
Traumatologie 1
Urgence pédiatrique (médicale et chirurgicale) 5 au minimum (12 périodes sur 2 ans)
Chirurgie plastique 1
Anesthésie 1
Prise en charge préhospitalière (Urgences-santé ou SMUR pédiatrique Robert Debré, à Paris) 1
Vacances 1
Stage optionnel 1

Stages à option

  • Stage à l’Unité des soins intensifs pédiatriques
  • Chirurgie générale
  • Dermatologie
  • Radiologie
  • Médecine sportive
  • Gynécologie
  • Ophtalmologie
  • ORL

Centres de formation

  • CHU Sainte-Justine
  • Hôpital pour enfants de Montréal
  • Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal
  • EVAQ (Évacuations aéromédicales du Québec du Centre hospitalier universitaire de Québec)
  • Centre antipoison du Québec
  • Centre universitaire de santé McGill : médecine sportive
  • SMUR pédiatrique de l’hôpital Robert Debré à Paris (France)

Méthodes d’évaluation

  • Fiche d’évaluation formelle
  • Évaluation deux fois par année
  • Simulations (SMURF)
  • Examens écrits deux fois par année
  • ECOS deux fois par année

Enseignement

Programme d’enseignement formel : journée universitaire complète hebdomadaire

Admission

Pondération : consulter le site du CaRMS
Nombre d’entrées annuellement : 3 places disponibles par année, selon les disponibilités des cartes de stage

Programme

Nombre de résidents : 4
Nombre de professeurs : 16

Nombres de fellows et types de fellowships

Nombre de fellows : 0
Fellowships : s.o.

Recherche

Les résidents effectuent deux mois de stage en recherche pendant leur formation (un mois en début de formation pour travailler sur le protocole de recherche et la soumission du projet au comité d’éthique et un mois au cours de la deuxième année pour l’analyse des données et autres activités relatives à la diffusion du projet). En dehors de ces périodes, ils doivent poursuivre leurs activités de recherche (collecte de données) sous la supervision d’un médecin responsable en dehors de leurs activités cliniques.

Chaque résident est supervisé par un médecin chercheur dans son projet de recherche. Il obtient le soutien nécessaire à chaque étape de son projet, de son élaboration à sa remise au comité d’éthique en passant par les demandes de bourses, etc. Une infirmière de recherche peut aider les résidents dans la collecte des données (recrutement des patients au service des urgences par exemple, appel des patients, etc.) et autres activités relatives au projet (comme le suivi de la remise au comité d’éthique). Les résidents sont initiés à l’épidémiologie et à la biostatistique pendant leur formation. Ils reçoivent également un soutien financier du service de médecine d’urgence lorsqu’ils doivent présenter leur projet de recherche dans un congrès.