Médecine de l’adolescence

Directrice du programme : Danielle Taddeo
Directeur du département : Jean-Yves Frappier
Secrétaire du programme : Yafa Amara
Contacter la personne-ressource

Description du programme

La médecine de l’adolescence est la surspécialité de la pédiatrie qui s’intéresse à l’évaluation, au diagnostic et à la prise en charge des problèmes de santé complexes dans le contexte des phénomènes biopsychosociaux et développementaux majeurs qui caractérisent l’adolescence. Cette surspécialité contribue à l’élaboration et à la diffusion de nouvelles connaissances et à l’instauration de pratiques exemplaires dans le domaine des soins aux adolescents.

Le programme de médecine de l’adolescence vise à former un expert en médecine de l’adolescence capable de jouer un rôle de pédiatre consultant dans cette discipline, en milieux professionnel et universitaire. Le résident doit donc connaître les assises théoriques de la surspécialité, y compris ses fondements, dans la recherche et les sciences médicales fondamentales. Il doit particulièrement démontrer qu’il possède les connaissances, les habiletés et les attitudes nécessaires pour prodiguer des soins efficaces à une population diversifiée d’adolescents et à leur famille, faire de la recherche, participer à la formation de base et continue en médecine de l’adolescence et défendre les droits et intérêts des adolescents.

Le programme du CHU Sainte-Justine, établissement affilié à l’Université de Montréal, lui permettra d’atteindre ces buts grâce à un enseignement clinique et non clinique faisant partie de la tradition et de la mission de la section de médecine de l’adolescence du centre hospitalier. Il bénéficiera aussi d’une riche expérience du travail interdisciplinaire, souvent essentiel au succès des soins offerts à la clientèle adolescente et à sa famille, grâce à une équipe composée de médecins, d’infirmiers, de nutritionnistes, de psychologues, de travailleurs sociaux, d’enseignants, d’éducateurs spécialisés et de psychoéducateurs. La complémentarité des milieux cliniques, allant du centre de soins tertiaires aux centres communautaires, lui donnera une vision étendue des problématiques vécues par cette population très variée. Il pourra donc tenir compte, de façon professionnelle, des questions d’âge, d’orientation sexuelle, de genre, d’origine ethnique et d’éthique dans tous les aspects de sa pratique. Notamment grâce à sa participation active à des travaux de recherche et d’érudition, le résident pourra contribuer à l’amélioration de la santé des adolescents.

Structure

Durée : 2 ans

Tableau des stages

Stages Périodes
Unité d’hospitalisation des adolescents 6
Service de consultation externe des adolescents 9
Recherche 6
Au choix 3

Voici quelques exemples de stages au choix, d’autres pouvant être sélectionnés sils sont pertinents dans le cas de la formation et après approbation du directeur du programme et du comité du programme de médecine de ladolescence :

  • dermatologie
  • endocrinologie
  • rhumatologie
  • obstétrique-gynécologie
  • psychiatrie
  • médecine sportive
  • santé publique
  • troubles du sommeil

Centres de formation

  • CHU Sainte-Justine
  • Plusieurs centres communautaires et de réadaptation

Méthodes d’évaluation

  • Fiche d’évaluation formelle
  • Examens au miroir
  • Examen écrit canadien formatif
  • Examen écrit américain formatif
  • ECOS formatif de pédiatrie (R4)
  • Occasions propices à l’apprentissage (OPA)
  • Évaluation à 360 degrés

Enseignement

Programme d’enseignement formel :

  • une demi-journée hebdomadaire (chaque mercredi après-midi),
  • cycle de deux ans.

Admission

Étude du dossier : notes au préclinique, évaluations de l’externat et de la résidence, recherche et publications, activités en dehors du programme, lettres de recommandation, lettre de motivation

Entrevue avec les membres du comité d’admission

Nombre d’entrées annuellement : maximum de 2

Programme

Nombre de résidents :  1 en 2013-2014

Recherche

Au total, six mois du temps de la résidence de deux ans sont alloués à la recherche. Le résident disposera ainsi d’une journée par semaine durant les mois passés au service de consultation externe, en plus de trois mois complets, pour réaliser ses travaux de recherche.

Le Dr Jean-Yves Frappier, membre de la section de médecine de l’adolescence et du comité du programme de la surspécialité, est responsable de la recherche en médecine de l’adolescence. Les résidents seront encouragés à présenter leur projet à la journée annuelle de la recherche des programmes de pédiatrie de l’Université de Montréal et de l’Université McGill (journée organisée conjointement) et à un congrès national ou international.