Médecine néonatale et périnatale

Directeur du programme : Amélie Dupont-Thibodeau
Directeur du département : Jean-Yves Frappier
Adjointe à l’enseignement universitaire : Hemlata Chauhan
Contacter la personne-ressource

Description du programme

La médecine néonatale et périnatale est la surspécialité de la médecine qui s’intéresse au maintien de la santé et au développement à long terme du fœtus, du nouveau-né et du nourrisson, ce qui exige des connaissances, des habiletés et des attitudes particulières pour la prévention, le diagnostic et la prise en charge de cette population de patients.

Le programme de médecine néonatale et périnatale de l’Université de Montréal, reconnu par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et par l’American Board of Pediatrics, s’échelonne sur deux années divisées en 26 stages de 4 semaines. La majorité des stages se déroulent au CHU Sainte-Justine, un centre hospitalier tertiaire pédiatrique et mère-enfant où sont regroupées toutes les spécialités médicales et chirurgicales pédiatriques et qui compte un département d’obstétrique et de médecine fœto-maternelle fort.

Le CHU Sainte-Justine est un centre de référence en diagnostic prénatal et en périnatalogie, qui comprend son propre centre de recherche. Il comprend aussi un centre de simulation intrahospitalier (Centre de Simulation Mère-Enfant) faisant partie du Centre du savoir du CHU Sainte-Justine.

Des 26 stages de 4 semaines, un minimum de 12 périodes se déroulent dans les unités de soins intensifs néonataux du CHU Sainte-Justine. Le résident ou moniteur clinique en médecine néonatale agit à titre de résident (ou d’interne) sénior dans une des trois unités d’enseignement. Il supervise les activités cliniques de l’équipe de résidents et d’externes. Trois stages longitudinaux obligatoires en suivi néonatal, en consultation anténatale et en transport, et trois stages optionnels (échographie cardiaque, médecine fœto-maternelle, soins intensifs pédiatriques ou autres) complètent le volet clinique. Il y a 8 à 10 périodes qui sont consacrées à la recherche clinique ou expérimentale.

Le programme de formation inclut les cours obligatoires suivants : épidémiologie et biostatistique, méthodologie de recherche, physiologie et embryologie fœtale, discussion de cas, lectures dirigées hebdomadaires en pathophysiologie néonatale, formation par simulation de la communication, des gestes techniques, de la gestion de crise en équipe interdisciplinaire et de la réanimation.

Le corps professoral est composé de 15 néonatalogistes ayant des champs d’expertise divers en recherche clinique, expérimentale et fondamentale ainsi qu’en suivi néonatal, bioéthique et en pédagogie médicale.

Structure

Durée : 2 ans

Tableau des stages

Année Stage Périodes
4 Soins intensifs 6
Consultations anténatales (longitudinal sur 2 ans) 1
Transport (longitudinal sur 2 ans) 1
Suivi néonatal (longitudinal sur 2 ans) 1
Érudition 3
Électif 2
Soins intermédiaires 1
5 Érudition 5
Soins intensifs 4
Consultations anténatales (longitudinal sur 2 ans) 1
Transport (longitudinal sur 2 ans) 1
Suivi néonatal (longitudinal sur 2 ans) 1
Électif 1
Soins intermédiaires 1

Stages à option

  • Échographie cardiaque
  • Médecine fœeto-maternelle
  • Soins intensifs pédiatriques
  • Génétique médicale
  • Autres (érudition, stage clinique, etc.)

Centres de formation

  • CHU Sainte-Justine

Méthodes d’évaluation

  • Fiche d’évaluation formelle
  • Examen oral structuré annuel formatif
  • Examen clinique oral structuré (ECOS) annuel formatif
  • Examen écrit formatif deux fois par année
  • Examen américain formatif annuel (ABP)

Enseignement

Programme d’enseignement formel :

  • une demi-journée académique hebdomadaire (le mardi après-midi)
  • Cycle de deux ans

Admission

Pondération :

  • Étude du dossier (50 %) : lettres de recommandation, lettre de motivation, évaluation des stages de résidence, engagement en recherche et en éducation médicale.
  • Entrevue structurée (50 %).
  • Nombre d’entrées annuellement : capacité de 5.

Programme

Nombre de résidents : 6
Nombre de professeurs : 15

Nombres de fellows et types de fellowships

Nombre de fellows : 1
Fellowships :

  • Recherche clinique
  • Recherche fondamentale
  • Suivi néonatal

Recherche

Principaux sujets de recherche du groupe de médecine périnatale :

L’étude du développement fœtal et néonatal comprend deux axes principaux :
1) l’oxygénation et la peroxydation,
2) le contrôle génétique, épigénétique, hormonal et vasculaire de la croissance fœtale et placentaire.
Ces deux axes sont liés par le fait que des dysfonctions de molécules régulant la croissance peuvent prédisposer le nouveau-né à des dommages oxydatifs ou à des séquelles secondaires d’une oxygénation déficiente. Les troubles ciblés sont le retard de croissance intra-utérin, la macrosomie, les hémorragies intracrâniennes, la leucomalacie périventriculaire, la rétinopathie du prématuré et la dysplasie bronchopulmonaire. Dans ce cadre, les néonatalogistes travaillent plus spécifiquement en recherche clinique ou fondamentale dans les domaines suivants :

  • études cliniques, médecine factuelle (Dr Keith Barrington);
  • mécanismes régulant l’action des prostanoïdes (Dr Sylvain Chemtob);
  • biologie vasculaire, mécanismes de cytoprotection endothéliale (Dr Pierre Hardy);
  • complications neurologiques de la prématurité (Dr Christian Lachance);
  • échocardiographie fonctionnelle (Dre Anie Lapointe et Dre Andréanne Villeneuve);
  • déterminants de la santé mentale et du développement des enfants nés extrêmement prématurés (Dre Francine Lefebvre);
  • leucomalacie périventriculaire, modèle expérimental (Dr Gregory Lodygensky);
  • nutrition, stress oxydatif et bronchodysplasie pulmonaire (Dr Ibrahim Mohamed);
  • réanimation néonatale, simulation et pédagogie médicale (Dr Ahmed Moussa);
  • programmation fœtale et étude du contrôle neural du système cardiovasculaire (Dre Anne Monique Nuyt);
  • éthique périnatale (Drs Antoine Payot et Annie Janvier et Amélie Du Pont-T);
  • suivi des enfants avec encéphalopathie hypoxique et prématurés avec retard de croissance intra-utérin (Dre Annie Veilleux).