Médecine physique et réadaptation

Directeur du programme : Bich-Han Nguyen
Directeur du département : Mario Talajic
Secrétaire du programme : Mihaela Tucanu
Personne-ressource à l’Université : personne-contact

Description du programme

La résidence en médecine physique et réadaptation forme des spécialistes de l’évaluation, du diagnostic, du traitement et de la réadaptation des patients atteints d’affections neuromusculosquelettiques et souffrant d’incapacités et de handicaps physiques ou cognitifs.

La médecine physique et réadaptation comporte deux volets principaux : les affections du système locomoteur et les atteintes neurologiques centrales et périphériques.

Au terme de sa résidence en médecine physique et réadaptation, le résident saura traiter les patients polytraumatisés ou souffrant d’affections du rachis, d’arthropathies dégénératives ou de tendinopathies et leur prescrire une rééducation fonctionnelle appropriée. Il sera expert dans le traitement et la réadaptation du sportif tant amateur que de haut niveau. Il prendra en charge la réadaptation du patient amputé ou souffrant d’atteintes neurologiques graves tels les patients accidentés vasculaires cérébraux, les traumatisés crâniens ou ceux présentant une lésion de la moelle épinière pouvant entraîner une paraplégie ou une tétraplégie. Il verra à la réadaptation des patients atteints de paralysie cérébrale, de dystrophie musculaire ou de malformations congénitales causant des incapacités physiques et cognitives. Il saura rédiger un protocole de recherche.

Il sera en mesure de prescrire les orthèses et aides techniques adéquates, connaîtra les indications et les composantes des programmes d’exercices et saura travailler de façon étroite en équipe interdisciplinaire. Il développera une expertise relative à différentes techniques de diagnostic et de traitement telles l’électromyographie, l’échographie et les infiltrations des tissus mous, des articulations périphériques et du rachis sous repère anatomique et sous guidage fluoroscopique ou échographique.

L’expertise et les interventions du physiatre permettront au patient handicapé de recouvrer le maximum de ses capacités et d’atteindre un degré d’autonomie optimal. La demande de soins de qualité pour traiter les problèmes des systèmes locomoteur et neurologique est croissante. Les résidents du programme apprécient le dynamisme et la diversité de pratique qu’offre la physiatrie, spécialité au service de la qualité de vie.

Site Web du département / programme

Structure

Durée : 5 ans

Année Stage Périodes
1 Médecine interne 1
Cardiologie 1
Endocrinologie 1
Gériatrie 2
Chirurgie plastique 1
Urgence 1
Garde de nuit 1
Microbiologie 1
Neurologie 1
Médecine vasculaire 1
Physiatrie générale 1
2 Rhumatologie 3
Soins palliatifs 1
Réadaptation cardiopulmonaire 1
Orthopédie adulte 2
Orthopédie pédiatrique 1
Physiatrie adulte 1
Physiatrie pédiatrique 1
Neurologie 3
3 Physiatrie appareil locomoteur 6
Accidents cérébraux vasculaires 3
Amputés, appareil locomoteur 3
Recherche 1
4 Recherche 2
Physiatrie lésion médullaire 3
Physiatrie pour traumatisés craniocérébraux 3
À option 1
Maladie neuromusculaire 4
5 Physiatrie pédiatrique 3
À option 4
Physiatrie appareil locomoteur 6

Stages à option

  • Stage de physiatrie générale ou spécialisée à Montréal
  • Stage de physiatrie générale ou spécialisée à l’extérieur de Montréal
  • Clinique de la douleur
  • Bioéthique
  • Électromyographie
  • Radiologie
  • Réadaptation de grands brûlés
  • Soins intensifs (neurologie)
  • Psychiatrie
  • Recherche

Centres de formation

  • CHU Sainte-Justine
  • Hôpital Notre-Dame du CHUM
  • Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont
  • Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal
  • Centre Épic
  • Institut et hôpital neurologiques de Montréal

Méthodes d’évaluation

  • Examen écrit de fin de stage
  • Examen oral à mi-stage
  • ECOS de fin de stage
  • Observation directe en cours de stage
  • Fiche d’évaluation formelle
  • Simulation d’examen du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (semestrielle)
  • Examen américain formatif annuel (American Academy of Physical Medicine and Rehabilitation)

Enseignement

Programme d’enseignement formel :

  • cours siglés donnés une demi-journée par semaine;
  • cycle de cours sur trois ans.

Admission

Pondération :

  • Étude de dossier (65 %)
  • Entrevue standardisée (35 %)

Se référer au site du Service canadien de jumelage des résidents (CARMS) pour plus de détails

Nombre d’entrées annuellement : 3

Programme

Nombre de résidents : 10
Nombre de professeurs : 26

Nombre de fellows et types de fellowships

Nombre de fellows : 1

Fellowships : réadaptation pédiatrique

Recherche

On alloue à la recherche minimalement trois périodes d’un mois chacune durant la résidence (RIII–RIV). Un quatrième mois de stage de recherche peut être effectué en fonction du projet de recherche et de son importance. Il est également possible, selon les champs d’intérêt du résident, d’entreprendre pendant la résidence une maîtrise en sciences biomédicales.

Les résidents sont appuyés de plusieurs façons dans leurs travaux de recherche.Tout d’abord, chacun d’eux se voit jumelé à un tuteur en début de programme. Ce tuteur est un physiatre ayant une expertise en recherche clinique. Par la suite, selon les sujets de sa recherche, un responsable physiatre est nommé pour chaque projet de recherche. De plus, le comité de recherche du programme soutient les résidents dans les différents processus de réalisation du projet de recherche. Ce comité est responsable de valider le projet du résident. Par ailleurs, des ententes ont été conclues avec différents milieux de recherche afin de permettre aux résidents de se joindre à ces équipes bien établies et de faciliter ainsi la mise en route des projets de recherche. Le résident suit également des cours sur la recherche. Et il reçoit une aide financière pour mener à bien son projet et faciliter sa diffusion.