Microbiologie médicale et maladies infectieuses chez l’adulte

Directeur du programme : Jean-Michel Leduc
Directeur du département : Hugo Soudeyns
Secrétaire du programme : Nancy Constantineau
Contacter la personne-ressource

Description du programme

Le programme de microbiologie médicale et maladies infectieuses chez l’adulte est une formation combinée de trois ans menant à la double certification en microbiologie médicale et en maladies infectieuses chez l’adulte. Les résidents doivent d’abord compléter les trois années du tronc commun de médecine interne, pour ensuite poser leur candidature via le jumelage des spécialités médicales.

Dans ces trois années de formation en spécialité, les stages de formation clinique et de laboratoire sont répartis ainsi : 13 périodes de formation clinique (incluant deux périodes en pédiatrie et la clinique longitudinale du résident) et 26 périodes de stages de laboratoire, incluant la prévention des infections et l’antibiogouvernance. Les objectifs du programme de maladies infectieuses chez l’adulte sont surtout remplis durant les deux premières années de la spécialité, et la dernière année permet d’atteindre les objectifs du programme de microbiologie médicale. Le programme comprend au moins un stage à option en clinique et en laboratoire, ainsi qu’un minimum d’une période à effectuer dans un milieu communautaire, comme l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé de Laval ou le centre hospitalier régional de Trois-Rivières.

Structure

Durée : 6 ans

N. B. : La séquence des stages est présentée à titre indicatif et peut varier pour s’adapter au parcours individuel des résidents

Année Stage Périodes
1-3 Médecine interne (tronc commun) 39
4 Introduction à la microbiologie clinique 2
Mycologie 1
Prévention des infections 1
Biologie moléculaire 1
Bactériologie 1
Antibiogouvernance 1
Santé publique 1
Maladies tropicales (clinique et laboratoire) 1
Maladies infectieuses (consultations pour patients hospitalisés) 3
VIH, hépatites virales (ambulatoire) 1
Clinique longitudinale du résident (équivalent ½ journée par semaine)
5 Bactériologie pédiatrique 1
Gestion de laboratoire 1
Antibiogramme 1
Virologie 1
Laboratoire en milieu communautaire 1
Sérologie 1
Stage à option (laboratoire) 1
Maladies infectieuses pédiatriques 2
Maladies infectieuses (consultations pour patients hospitalisés) 3
Stage à option (clinique) 1
Clinique longitudinale du résident (équivalent ½ journée par semaine)
6 Antibiogramme 1
Mycologie 1
Mycobactériologie 1
Gestion 1
Laboratoire de microbiologie générale et révision 2
Laboratoire de santé publique du Québec 1
Jeune patron (laboratoire) 2
Prévention des infections 1
Infectiologie collective en milieu communautaire (clinique et laboratoire) 1
Jeune patron (clinique) 2

 

Stages à option

Possibilités pour stages à option en clinique :

  • Maladies infectieuses en hôpital régional/communautaire
  • Infections cutanées/clinique de plaie
  • VIH/Hépatite (en plus du bloc déjà prévu)
  • Tuberculose et santé internationale
  • Fibrose kystique chez patients hospitalisés (si non fait durant le tronc commun)
  • Autre stage sujet à approbation par le directeur de programme

Possibilités pour stages à option en laboratoire :

  • Recherche
  • 2e stage en labo d’un hôpital régional
  • Pathologie
  • Parasitologie
  • Formation plus poussée dans les thématiques déjà enseignées (prévention des infections, gestion, antibiogrammes, bactériologie, mycologie, mycobactériologie, virologie/sérologie, biologie moléculaire) dans un milieu de stage agréé.

Centres de formation

  • CHUM
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont
  • Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal
  • Hôpital de la Cité-de-la-Santé de Laval
  • CHU Sainte-Justine
  • Laboratoire de santé publique du Québec
  • Centre hospitalier régional de Trois-Rivières

Méthodes d’évaluation

  • Fiches d’évaluation des stages (spécifiques pour les différents stages)
  • Examens écrits (2 par année)
  • ECOS (1 par année)

Enseignement

Programme d’enseignement formel : une demi-journée universitaire hebdomadaire avec cours siglés

Admission

Pondération: se référer au site du CaRMS

Nombre d’entrées annuellement : 1

Programme

Nombre de résidents : 4

Nombre de professeurs : 58

Nombres de fellows et types de fellowships

Nombre de fellows : 1

Fellowships : le programme peut recevoir des moniteurs et monitrices cliniques dans diverses spécialités telles la biologie moléculaire, les infections ostéoarticulaires, la greffe d’organes solides et de cellules souches hématopoïétique et le VIH.

Recherche

Les résidents sont encouragés à effectuer au minimum un stage consacré à la recherche. Certaines de leurs activités d’évaluation technologique ou de qualité de l’acte s’insèrent dans leurs objectifs de stage de laboratoire et nécessitent des compétences d’érudition. Ils sont libérés pour les journées de la recherche ou des mentorats avec des chercheurs. Ils peuvent être libérés, selon certaines conditions, pour la rédaction d’articles scientifiques.

Le Département de microbiologie, infectiologie et immunologie de l’Université de Montréal est engagé dans la recherche depuis ses débuts. Certains de ses membres sont associés aux centres de recherche des hôpitaux. Plusieurs projets sont en cours et le résident peut s’y greffer, ce qui lui permet d’acquérir de l’expérience en recherche mais également de mener à terme un projet.

Le résident bénéficie des mesures de soutien suivantes :

  • Des échanges avec le médecin responsable de l’encadrement des projets de recherche (Dre Valérie Martel-Laferrière)
  • Le résident peut consulter des professeurs-chercheurs cliniciens qui peuvent l’aider dans les étapes de sa recherche. Les Dr Christian Lavallée, Claude Lemieux et Hann Su sont titulaires d’une maîtrise en épidémiologie.
  • Plusieurs professeurs participent à des études cliniques de cohorte d’observation de phase II-III ou IV financées par l’industrie pharmaceutique ou des organismes publics tels que le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) ou les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC); les assistants de recherche dans ces projets ont généralement du temps pour appuyer les résidents dans leurs travaux.

Dans toutes ces activités, le résident est soutenu et supervisé dans la préparation de ses présentations par les membres du corps professoral, selon les thèmes abordés.