Pédiatrie de la maltraitance

Directrice du programme : Anne-Claude Bernard-Bonnin
Personne-ressource – résidents en médecine
Personne-ressource – moniteurs cliniques

Description du programme

La pédiatrie de la maltraitance est reconnue par le Collège Royal des Médecins et Chirurgiens du Canada comme un domaine de compétence ciblée (DCC). Ce domaine traite de l’évaluation, de la prise en charge et de la prévention de la maltraitance chez l’enfant et l’adolescent, quel que soit le type de maltraitance (abus physique, abus sexuel, négligence, abus émotionnel et psychologique, exposition à la violence conjugale, trouble factice par procuration).

Nous désirons former un/une expert/e en pédiatrie de la maltraitance capable de jouer un rôle de pédiatre consultant et qui sera rattaché à un centre académique et universitaire, ou à un centre hospitalier régional. Le/la fellow-DCC doit donc acquérir une connaissance spécialisée des assises théoriques et cliniques en pédiatrie de la maltraitance, y compris de ses fondements dans la recherche et les sciences médicales fondamentales. Le/la fellow-DCC doit particulièrement démontrer qu’il/elle possède les connaissances, les habiletés et les attitudes nécessaires dans le domaine de la maltraitance pour dispenser des soins efficaces aux enfants et adolescents et à leurs familles, desservir une population diversifiée, participer à des projets de recherche, participer à la formation de base et continue et être un défenseur des droits et des intérêts des enfants et des adolescents. Il/elle doit pouvoir fournir une opinion médicale et des recommandations dans les cas de suspicion de maltraitance et utiliser une approche basée sur les évidences. Dans tous les aspects de sa pratique, le/la fellow-DCC doit pouvoir répondre aux problématiques de genre, orientation sexuelle, âge, culture, ethnicité et éthique de façon professionnelle. Le cadre de compétences CanMEDS sert de toile de fond à l’élaboration des objectifs de stage.

Pendant le programme de formation d’une année, le/la fellow-DCC doit acquérir un bagage de connaissances propres à la pédiatrie de la maltraitance ainsi qu’aux diverses disciplines médicales reliées indirectement à celle-ci. Cela inclut plusieurs sujets dont le développement cognitif et émotionnel de l’enfant et de l’adolescent, l’infectiologie des maladies transmises sexuellement, les notions de base des maladies métaboliques (en particulier les maladies métaboliques osseuses) ainsi que les éléments pertinents des bilans complémentaires biologiques et radiologiques.

Un autre aspect fondamental de la formation implique une connaissance approfondie de la Loi de la Protection de la Jeunesse, des principes de l’entente multisectorielle incluant les intervenants de la Direction de la Protection de la Jeunesse, les enquêteurs et autres corps policiers ainsi que les procureurs de la Cour de la Jeunesse et des poursuites criminelles et pénales. Une bonne connaissance des rouages policiers et judiciaires est également requise.

De plus, il/elle devra acquérir des connaissances et habiletés techniques nécessaires à l’examen des victimes de maltraitance ainsi que des attitudes le rendant capable de pratiquer comme un consultant indépendant, d’élaborer une opinion, de la transmettre aux intervenants de la DPJ et de l’équipe multisectorielle et de rendre un témoignage d’expert au tribunal.

Structure

Durée : 1 an

Tableau des stages:

C’est surtout à la Clinique externe de pédiatrie socio-juridique et en service de consultation sur les unités d’hospitalisation du CHU Sainte-Justine que le/la fellow-DCC recevra sa formation d’expert médical et développera tous les rôles CanMeds requis par le DCC. Le fellow-DCC participera également sur une base longitudinale à d’autres cliniques, soit la clinique externe des agressions sexuelles chez les adolescent(e)s, la clinique externe de pédiatrie sociale de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, le Centre d’expertise en agressions sexuelles Marie-Vincent et les Centres Jeunesse de Montréal-Institut Universitaire.

Le stage à la clinique externe de pédiatrie socio-juridique et en service de consultation sur les unités d’hospitalisation du CHU Sainte-Justine se déroule sur 10 périodes de 4 semaines chacune, avec en plus un équivalent de 8 semaines en recherche et érudition, le tout effectué surtout de manière longitudinale, avec en plus un équivalent de 4 semaines en stage optionnel. Aussi, on assure une progression dans les apprentissages et les responsabilités.

Tableau des stages :

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13
CE

CJM

MV

HMR

CH

R

CE

CJM

MV

HMR

CH

R

CE

CJM

MV

HMR

CH

R

CE

CJM

MV

HMR

CH

R

CE

CJM

MV

HMR

CH

R

CE

CJM

MV

HMR

CH

R

CE

CJM

MV

 

CH

R

CE

CJM

MV

 

CH

R

E CE

CJM

MV

 

CH

R

R CE

CJM

MV

 

CH

R

CE

CJM

MV

 

CH

R

 

CE : Cliniques externes de pédiatrie socio-juridique (0-12 ans) et des agressions sexuelles des adolescent(e)s du CHU Ste-Justine

CJM : Centres Jeunesse de Montréal-Institut Universitaire (CIUSSS SIM)

MV : Centre d’expertise en agressions sexuelles Marie-Vincent

CH : Consultations sur les unités d’hospitalisation du CHU Ste-Justine

HMR : Hôpital Maisonneuve-Rosemont (clinique de pédiatrie sociale)

E : Stage électif

R : Recherche et érudition : un des deux mois de recherche et d’érudition est réparti sur l’année tel que prévu dans les exigences de la formation en DCC en pédiatrie de la maltraitance du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada

Stages à option     

  • Radiologie diagnostique
  • Orthopédie
  • Maladies métaboliques osseuses
  • Ophtalmologie
  • Médecine légale

Centres de formation

  • CHU Ste-Justine
  • Hôpital Maisonneuve-Rosemont
  • Centre d’expertise en agressions sexuelles Marie-Vincent
  • Centres-Jeunesse de Montréal-Institut Universitaire (CIUSSS du Sud de l’Île de Montréal)

Méthodes d’évaluation 

  • Fiche formelle d’évaluation
  • Évaluation 360 degrés
  • Log-book des cas cliniques (portfolio)
  • OPA (Occasions propices à l’apprentissage)
  • Évaluation des présentations au Journal-Club et autres réunions académiques

Enseignement

Programme d’enseignement formel :

  • Cours sur la pédiatrie de la maltraitance dans le cadre de la ½ journée pédagogique de pédiatrie chaque mercredi après-midi
  • Lectures dirigées
  • Documents d’auto-apprentissage
  • Documents et livres de référence
  • 8 demi-journées centrées sur les compétences transversales (communication, érudition, gestion de conflits et de gestion de risques, éthique, déterminants de la santé et compétence culturelle)
  • Cours sur l’introduction à la méthodologie de recherche

Admission

Pondération :         

Une pondération est appliquée à l’ensemble du dossier du candidat.

(50 %) : dossier académique, évaluations des stages clinique à l’externat et à la résidence, recherche et publications, activités extra-curriculaires, lettres de recommandations, lettre de motivation et stage(s) antérieur(s) en pédiatrie de la maltraitance.

(50 %) : performance à l’entrevue.

Nombre d’entrées annuellement : 1

Programme

Nombre de fellows : 1
Nombre de professeurs : 6

Érudition et recherche

Au total, 2 périodes (8 semaines) constituent le temps alloué pour la complétion d’un projet d’érudition/recherche. Pour cela, Il est prévu d’allouer une période de 4 semaines, et de combler la deuxième période de 4 semaines en permettant au fellow-DCC de prendre un certain temps lors de toutes les périodes pour travailler sur son projet. De cette façon, le/la fellow-DCC peut aller voir des patients pour son projet à divers moments, écrire son protocole, rencontrer le statisticien, etc.

Le/la fellow-DCC présente son projet à la journée annuelle conjointe CHU Ste-Justine-CUSM-Montreal Children’s de la recherche des résidents des départements de pédiatrie de ces deux institutions. Le/la fellow-DCC est aussi invité/e à le présenter dans des congrès nationaux et internationaux, en général avec un subside provenant du département de pédiatrie.