Soins aux personnes âgées

Directrice du programme Nathalie Champoux

Directrice du département Nathalie Caire Fon
Adjointe à l’enseignement universitaire : Danielle Lefèvre
Personne-ressource à l’Universitépersonne-ressource

Description du programme

Pour préparer les médecins de famille à relever le défi du vieillissement de la population québécoise, le Département de médecine de famille et de médecine d’urgence de l’Université de Montréal offre une formation supplémentaire de trois mois ou d’un an en soins aux personnes âgées.

Cette formation est destinée à celles et ceux qui désirent approfondir leur expertise et devenir un leader dans les soins aux aînés. Avec la communauté des médecins de famille, des médecins gériatres de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM) et des médecins du réseau, le résident inscrit à ce programme peut perfectionner ses habiletés cliniques en soins aux personnes âgées et contribuer à l’accroissement de l’offre de soins et de services.

Durant le programme d’un an, le résident a l’occasion de participer à un projet de recherche ou de réaliser un projet d’érudition. Il a aussi la possibilité de développer ses qualités d’enseignant. Il pourra ainsi transmettre à ses collègues et à ses futurs étudiants les bonnes pratiques issues des données probantes et de l’expérience de cliniciens engagés depuis longtemps dans les soins aux personnes âgées.

Pendant cette formation supplémentaire, le résident est en contact avec des aînés dont l’âge moyen est de 80 ans. Il est appelé à soigner diverses clientèles : ambulatoire au bureau ou en consultation externe spécialisée, en soins à domicile, hospitalisée ou hébergée. À l’hôpital, ces clientèles sont suivies au sein de programmes de réadaptation fonctionnelle intensive, de courte durée gériatrique, d’hébergement de soins de longue durée ou encore de soins post-aigus*.

Pour en apprendre davantage sur la formation, consultez l’un des dépliants du programme de formation complémentaire en soins aux personnes âgées : Programme de trois mois ou Programme d’un an

*Le programme d’évaluation-orientation a été aboli par le ministère et remplacé par un programme de soins post-aigus.

Site Web du département / programme

Structure

Durée : un an ou trois mois

Structure du programme d’un an

Exposition variée à différents domaines des soins aux personnes âgées

Une demi-journée par semaine de bureau durant toute l’année (stage longitudinal)*

Programme de trois mois : chaque stage est au choix pour répondre aux besoins du résident en fonction de sa pratique future.

  • Le stage de soins de longue durée ne sera plus longitudinal mais un stage bloc d’une période à la demande des R3 lois de la visite d’agrément.

Exemples de grille de stages

Programme d’un an

PÉRIODES

STAGE

Centres de formation

1

Unité de courte durée gériatrique

IUGM

2

3

Consultations à l’urgence

Centre hospitalier de Verdun

4

Clinique de la mémoire (exemple de stage optionnel)

Congrégation des Sœurs de la Providence associée à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal (OK?)

5

Soins palliatifs (exemple de stage optionnel)

Hôpital Notre-Dame du CHUM

6

Psychogériatrie

IUGM

7

Unité de réadaptation fonctionnelle intensive

Soins de longue durée

IUGM

8

9

Unité de courte durée gériatrique

Hôpital Saint-Luc du CHUM

10

11

Psychogériatrie à domicile

Pavillon Albert-Prévost de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

12

Consultation externe spécialisée

IUGM

13

Programme de 3 mois

PÉRIODES

STAGE AU CHOIX

CentreS de formation

1

URFI

IUGM

2

UCDG

Hôpital Saint-Luc du CHUM

3

Consultation externe spécialisée

IUGM

Stages à option

  • Possibilité de refaire un stage qui était obligatoire
  • Soins palliatifs (hôpitaux Notre-Dame du CHUM, du Sacré-Cœur de Montréal ou Notre-Dame-de-la-Merci)
  • Clinique de la douleur (Hôtel-Dieu du CHUM)
  • Pédagogie médicale au CPASS
  • SCPD (syndrome comportementaux et psychologiques de la démence) à l’IUGM
  • clinique ambulatoire de gériatrie du CHUM

Centres de formation

  • Institut universitaire de gériatrie de Montréal
  • Centre hospitalier de Verdun
  • Unités de médecine familiale du réseau de l’Université de Montréal
  • Hôpitaux Notre-Dame et Saint-Luc du CHUM
  • Pavillon Albert-Prévost de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal

Méthodes d’évaluation

Fiches d’évaluation formelle

  • Évaluation formative
  • Évaluation à 360 degrés
  • Évaluation des gardes
  • Évaluation des consultations
  • Évaluation des présentations orales
  • Évaluation des réunions interdisciplinaires
  • Évaluation du programme et des professeurs par le résident
  • Évaluation des cours et séminaires par le résident
  • Évaluation normative

Occasions propices à l’apprentissage (OPA)

  • Réunions interdisciplinaires
  • Gestion de l’incertitude
  • Rapport de consultation
  • Évaluation de l’aptitude
  • Niveau de soins

Enseignement

Programme d’enseignement formel :

  • séminaire en gériatrie une heure par mois,
  • deux ateliers par année sur l’éthique,
  • réunions scientifiques du département de médecine générale de l’IUGM six heures par mois.
  • Deux ateliers par année sur les biostatistiques et la revue critique de la littérature

Admission

Le résident doit faire parvenir sa demande d’admission, à l’attention de la directrice du programme, au secrétariat de la direction du programme du Département de médecine de famille et de médecine d’urgence de l’Université de Montréal le premier vendredi de novembre 17 h. Il doit fournir une lettre de motivation, deux lettres de recommandation et son curriculum vitæ. Les candidats ayant fait leur formation à l’extérieur de l’Université de Montréal doivent envoyer en outre leur dossier universitaire et leurs évaluations en cours de résidence. Les candidats retenus seront convoqués à une entrevue individuelle de sélection.

Programme

Nombre de résidents : 3
Nombre de professeurs : 25

Recherche

Le résident doit réaliser au cours de son année de formation un travail d’érudition, soit un projet d’évaluation de l’acte médical, ou participer à un projet de recherche.
Le travail d’érudition a pour but de stimuler la curiosité scientifique, de consolider les habiletés en recherche d’information scientifique et en lecture critique de la littérature tout en complétant l’apprentissage de l’approche réflexive.

À partir d’une question pertinente liée à la pratique clinique, le résident doit effectuer une recension des écrits (incluant les guides de pratique et les consensus d’experts), en faire une lecture critique afin d’appliquer les résultats de son analyse pour répondre à la question initiale ou pour élaborer une grille de critères servant à réviser les dossiers médicaux. Dans le cas d’une participation à un projet de recherche, le rôle du résident doit être clairement établi au début de l’année de formation et être soumis à l’approbation du directeur du programme.

Le résident doit présenter son travail à la journée annuelle de la recherche et de l’érudition du programme de médecine familiale (habituellement en mai).